lundi, juin 04, 2007

Un projet qui avance

Bonne nouvelle
Je vous ai récemment parlé d'un projet étrange que je mijottais depuis un petit bout de temps:

  • "Et finalement une dernière (idée) qui a commencée simplement, s'est complexifiée et est devenue complètement saugrenue tout récemment. J'adore quand ça arrive. C'est casse-gueule mais ça vaut la peine d'essayer. De toute façon, j'ai déjà commencé."
Sachez que ça va plutôt bien. C'est un projet en quatre temps. D'ailleurs, le titre non officiel est "4 histoires". On verra si ça tient la route comme titre. Or, des quatres volets, j'en ai terminé deux. Le troisième est en chantier. Quant au quatrième, il est en élaboration préliminaire.

Disons donc que ça ne va pas mal du tout de ce côté là. Je crois toujours que l'idée est bonne, mais il est encore difficile de juger de l'ensemble. Alors je me croise les doigts. Ce qui est difficile en dessinant!

Allez, juste pour vous mettre l'eau à la bouche, voici un petit extrait du scénario de la deuxième histoire. Celle de Lucisabelle.

"Il y a tant de veines, veinules, et capillaires sur le bout des doigts. Le sang en jaillit toujours exagérément. De plus, les innombrables terminaisons nerveuses y amplifient la douleur. Lucisabelle souffre.
Cet épisode a enlevé à Lucisabelle le goût de dîner. Plus question de manger. En tout cas, pas ce qu’elle préparait. Elle sait très bien que quelque part, parmi les rondelles de poireaux, un petit bout de doigt gît."

Ce n'est qu'un tout petit bout (...de doigt?), je sais, mais j'ose à peine en dévoiler plus.
Justement, je lisais récemment sur l'incontournable blog d'un ami, Paul Bordeleau (http://bloglodyte.bedeka.org/ , blog nominé aux Shusters Awards!!!) une phrase qui dit bien mieux que je ne le pourrais, cet état d'enivrement adrénalinesque qui nous emporte pendant l'acte de création, mais qui nous pousse aussi, malheureusement, à avoir nos petits secrets:

"Quelquefois, il faut garder pour soit son projet pendant sa réalisation par superstition ou tout simplement pour rester focalisé et laisser son égo au vestiaire !"

Bin oui. C'est vrai.
Je pourrais mettre beaucoup de choses surmon blog. Avoir l'avis d'amis, de collègues, d'inconnus et profiter de ces sources intarissables de conseils et de connaissances. Mais je suis soit trop con, soit trop égoïste, soit trop supersticieux pour le faire. Il va donc falloir que vous vous contentiez des bribes, retailles et miettes que je me force à partager avec vous, avant d'enfin pouvoir vous repaître de l'objet final.

Coin coin!
Ah oui, ceux qui ont suivi le blog depuis un bon bout de temps se souviendront peut-être d'une histoire qui s'appelle "Le canard et le Loup" (titre de travail) que je destine à la superbe collection Pamplemousse de La Pastèque. J'ai envoyé la coloration terminée de l'histoire vendredi dernier aux éditeurs et j'attends leurs commentaires.


Si tout va bien, (si j'ai pas merdé ma coloration, s'entend) ce petit livre pour enfants de tous âges devrait voir le jour cette année. Ou du moins, j'aimerais bien, puisque ce serait sûrement mon seul livre de 2007. Pour ceux qui n'ont pas suivi et qui sont trop lâches pour aller fouiller les archives (je vous comprends, c'est mal foutu, mais c'est comme ça) Le canard et le Loup, c'est une histoire que j'ai conté à mon fils Cédric avant qu'il ne s'endorme, un soir. Je l'ai tellement trouvée rigolotte que je me suis accroupi sur ma table à dessin et ai réalisé le tout d'un trait (en une seule séance, et non pas d'une seule ligne de crayon!). Évidemment, la coloration fut une étape plus difficile, mais je l'ai fait dans la simplicité et la joie... cette fois-ci. Donc, on verra peut-être bientôt cette histoire sur les tablettes de votre librairie préférée. En voici un extrait coloré:





2 Comments:

Anonymous Joelle said...

J'ai bien hâte de voir ça! Même si de prime abord ça semble un peu trop cute pour du Leif Tande! j'sais qu'y faut pas se fier aux apparences.. ;)
Ta colo est parfaite pour le style, c'est simple et efficace, et j'aime beaucoup le fait qu'elle soit décallée par rapport à la ligne! Chapeau!
On se voit lundi dans les bureaux de Sarbakan. D'ici là, bon week-end, m'sieur Tande.

7.6.07  
Anonymous Danaée said...

Ah, prolifique Leif...

Contente de constater l'avancement de tes projets.

Par ailleurs, je suis aussi d'accord avec le fait qu'il faille garder une part de secret lors de l'élaboration de nos projets. Comme si les éventer en enlèvait de l'intensité.

11.6.07  

Publier un commentaire

<< Home