mercredi, octobre 04, 2006

Danger Public Again













J'ai menti!!!
Non, à vrai dire j'ai présumé de mes forces et de ma célérité. Hé non, Danger Public n'est pas encore tout à fait terminé. J'ai décidé de reprendre deux pages qui ne me plaisaient pas du tout et, pour mal faire, j'ai repris tout ce qui suivait aussi (heureusement, il s'agissait pas des pages 1 et 2!!!). Alors je bosse encore sur ces dernières pages, histoire de faire honneur au dénouement de l'histoire de ce cher Philippe.

Pages 63 et 74
Ça me tentais de vous montrer les deux pages où j'ai utilisé le crayon de plomb. L'idée, dans le premier cas, est de décaler l'action d'avec le présent. Il s'agit de scénarii que le personnage central se construit, alors il est intéressant de le mettre en perspective tant textuellement que visuellement.

Dans le cas de la page 74, cette idée est poussée un peu plus loin. Le personnage central est à la fois vu au présent et au figuré. Il s'intègre peu à peu dans la fantaisie jusqu'à en faire partie. Bien entendu, cet effet aurait probablement pu être plus souligné si la progression eut pris place plus graduellement, dans un plus grand nombre de cases par exemple, mais le but n'est pas uniquement de faire fonctionner les effets, mais surtout d'accompagner la narration à un rythme régulier et continu.

Le crayon de plomb permet tout de même des effets intéressants. Je déteste pas les résultats. Toutefois, pour en arriver à une page finale satisfaisante, c'est énormément plus de travail qU'en encrage. Alors je crois pas que vous verrez un album au plomb de Leif Tande avant un méchant boutte. :-)

Auto-Boulot-BD-Bato-Dodo
Pour ce qui est du reste, j'ai un torticolis de la mort, mais autrement, ça va pas mal du tout. On commence à se faire à notre routine quotidienne de déplacements banlieue-ville-banlieue. Notre vignette de stationnement sur la rue étant désormais échue, nous devons désormais garer la voiture dans un stationnement payant. C'est une grosse dépense mais au moins on (je) n'aura pas à déneiger la bagnole cet hiver.

Ah oui, le "Bato"... c'est juste qu'on a pris le temps d'aller voir le Queen Mary II dans le Vieux Port. Quel immense amas de feraille! C'est AHURISSANT. Et ça flotte!
Merci Archimède!

10 Comments:

Blogger phlppgrrd said...

Tres belles pages.
Vraiment, j'envie ta virtuosite.

4.10.06  
Blogger daniel plaisance said...

Moi j'aimerais bien un jour lire - et regarder - un livre de Leif Tande à la manière de la page 63. Imagine tous les climats, toutes les ambiances que tu pourrais créer. Je suis ravi de voir ton style décliné de multiples manières. Et celle-là me touche particulièrement.

4.10.06  
Blogger Leif Tande said...

Merci Phil,
mais je trouve que mes styles étaient encore plus différents dans les aventures de Kurt Kobalt!

C'est drôle Daniel, mais pendant que je réalisais les pages au crayon de plomb, j'avais une pensée pour toi. Je pense que si j'avais à réaliser toute une BD avec un style aux ombrages réalistes... je me suiciderais.
Je n'en admire maintenant que plus ceux qui ont cette patience, toutefois.

5.10.06  
Anonymous Paul said...

J'aimerais bien un troglodyte façon Leif !
Ta reprise de tes premères planches est fort bien mister LT !

5.10.06  
Blogger Joelle said...

Ah, j'adore cette approche.
Vraiment, c'est nickel. Beau boulot!

6.10.06  
Blogger Leif Tande said...

Paul, j'ai essayé des troglodytes à ma façon... mais y sont juste jamais aussi cool que les tiens!

Jo, Merci pour le nickel. :-)

6.10.06  
Blogger Jimmy said...

Oui, travailler au plomb, c'est d'la jobbe. Pis crois-moi, c'est horrible à reproduire, en plus. Je passe autant de temps à dessiner ma planche qu'à la nettoyer dans photoshop. J'comprends pourquoi y'a pas grand monde qui fait ça. D'un autre côté, j'peux pas arrêter, j'aime trop ça.

6.10.06  
Blogger Leif Tande said...

D'la job? J'comprends. Mon admiration pour ton travail a été multiplié exponentiellement suite à ces pages. Mais raison de plus pour les garder et s'assurer qu'elles sortent bien au scan.

7.10.06  
Blogger Sim Rich said...

Mais voyons ! Ça ben l'air violent cette histoire là !!! Ben hâte de voir le final en tout cas.

9.10.06  
Blogger Leif Tande said...

Ça, c'est pas ma faute,
c'est le scénario de
Philippe Girard qui est
ainsi. Je ne suis que le
véhicule innocent de la
violence interne de Phil.

10.10.06  

Publier un commentaire

<< Home