mercredi, septembre 13, 2006

Commentaires et Video-BD 7














Du but de ce blog
Bon, allez, ça commente pas fort, mais je persiste. Un petit compteur au bas de cette page m'indique que plus de 700 personnes différentes ont visité mon blog. Alors soit ils sont allophones, soit ils aiment pas. J'avoue ne pas être plus friand qu'il faut des critiques négatives, ou surtout des conneries. Pour l'instant, y'a pas trop de ni un ni l'autre et de ça, je vous en remercie.
Cependant, j'haïs pas que les visiteurs prennent la peine de laisser une petite ligne de temps à autre, voici pourquoi:
1- Le travail (sic) de bédéiste est une tâche solitaire. Un homme (lire humain, ne soyons pas bassement sexiste), un crayon, une feuille, une table à dessin, le tout dans une pièce située au fond d'un sous-sol humide et mal éclairé. D'avoir un contact avec le monde extérieur est primordial. Voici pourquoi j'ai décidé de partager mes gribouillis avec vous.
2- J'adore découvrir de nouveaux artistes, de nouvelles tendances, de nouveaux amis, de nouveaux blogs. Malheureusement, je suis bien trop paresseux pour faire la recherche par moi-même. C'est donc aussi pour découvrir qui sont ceux qui me lisent que je vous exhorte de me laisser un petit mot. Quand quelqu'un me laisse un commentaire, je vais invariablement visiter son blog. Ça me fait découvrir ce que les autres font. J'adore.
3- J'avais juste deux raisons, mais avoir une énumération en trois points a toujours l'air plus sérieux, non?
De la chanson des Pogues
Revenons-en à la toune Boys From The County Hell. Ces deux pages sont typiques de l'oeuvre de Shane McGowan. On y parle de bière (Guinness, évidemment),de junkies, de putes et de paysages urbains (un des mot à la mode qui me tape le plus sur le roudoudou, mais que j'utilise ici dans son sens originel plutôt que dans sa déformation plato-isante et nouvo-St-Rochiste).
Remarquez encore le refrain. De mieux en mieux... :-)
Yip-ay-aye
Voici une autre chanson des Pogues que j'aurais volontié illustré, si je bénéficiais de journées de 38 heures:
Transmetropolitan
In the rosy parks of England
We'll sit and have a drink
Of VP wine and cider 'till we can hardly think
And we'll go where the spirits take us
To heaven or to hell
And kick up bloody murder in the town we love so well
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
From the dear old streets of Kings Cross
To the doors of the ICA
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
We'll drink the rat's piss, kick the shite
And I'm not going home tonight, Yip-ay-aye
From Brixton's lovely boulevards
To Hammersmith's sightly shores
We'll scare the Camden Palace poofs
And worry all the whores
There's lechers up in Whitehall
And queers in the GLC
And when we've done those bastards in
We'll storm the BBC
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
From Surrey Docks to Somers Town
With a KMRIA (Kiss Me Royal Irish Arse)
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
We'll drink the rat's piss, kick the shite
And I'm not going home tonight, Yip-ay-aye
From a five-bob bet in William Hills
To a Soho sex-shop dream
From a fried egg in Valtaro's
To a Tottenham Court Road ice cream
We'll spew and lurch, get nicked and fixed
On the way we'll kill and maim
When you haven't got a penny, boys
It's all the bloody same
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
From Pentonville Road on a sunset eve
To the beauty that's Mill Lane
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
We'll drink the rat's piss, kick the shite
And I'm not going home tonight, Yip-ay-aye
This town has done us dirty
This town has bled us dry
We've been here for a long time
And we'll be here 'till we die
So we'll finish off the leavings
Of blood and glue and beer
And burn this fucking city down
Every the summer of the year
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
From Arlington House with a two-bob bit
To the Scottish shores today
Going transmetropolitan, Yip-ay-aye
We'll drink the rat's piss, kick the shite
And I'm not going home tonight, Yip-ay-aye,
Yip-ay-aye, Yip-ay-aye!
(all lyrics copyright Shane McGowan)

8 Comments:

Anonymous daniel p. said...

Tu as raison pour le feedback. D’autant plus que je consulte de façon assidue ton site sans toutefois laisser de commentaires. Mea culpa. (Et le pire est que c’est en partie en consultant ton blog que j’ai décidé tout récemment de partir le mien).
Donc... Avec un peu de retard, un commentaire que je voulais te faire suite de ton envoi du 31 aout à propos de ton changement de style: j’aime beaucoup ta nouvelle manière qu’on peut voir sur ta deuxième page, celle avec un trait plus hachuré. Je trouve que tes personnages ont l’air plus incarné, plus «réel» que ton style habituel. Non pas que je n’aime pas ta manière habituelle, mais comme mon style est plutôt réaliste, cette dimension supplémentaire à ton dessin me parle beaucoup.
Ceci dit, l’idée de faire cotoyer différents manières de représentation dans une même histoire, j’aime beaucoup aussi. Ça ajoute de la perspective à l’histoire. Et les ruptures de tons sont parfois bénéfiques pour la clarté d’un scénario.
J’ai hâte de lire le tout d’une traite.

14.9.06  
Anonymous Anonyme said...

Moi je te met au défi d'illustrer une toune d'Elvis.

T

14.9.06  
Blogger Leif Tande said...

Merci Daniel,
je suis bien heureux de t'avoir un peu influencé à mettre tes oeuvres en ligne. Sois certain que j'irai écornifler sur ton blog.

Hum... Elvis. Le problème, mon cher T, c'est qu'il n'y a, à ce que je sache, aucune toune qui est (à proprement parler) d'Elvis. C'était seulement un interprète. Non? Remarque, j'aime bien Elvis et il est pas impossible que ça se fasse, éventuellement.

14.9.06  
Blogger Dub said...

Toujours aussi agréable de visiter Leifland. Une bonne source de fibre et de divertissement. Pour ce qui est de l'absence de commentaires, va falloir que tu t'habitue mon vieux, à moins que tu ne laisse vieillir, pour ne pas dire pourrir, tes posts pendant des semaines, question de se laisser désirer. ;)

...Que des ingrats ces surfers.

14.9.06  
Blogger Leif Tande said...

Surfeurs dont nous faisons parti, toi et moi, Dub! ;-)

En fait, j'hésite entre "poster" régulièrement, chaque jour, et ne plus penser au reste, ou encore attendre qu'il y ait au moins un commentaire avant d'en poster un autre. J'ai souvent l'impression que si y'a pas de commentaires, c'est que personne a vu. Et comme c'est pas toujours tentant d'aller fouiller les archives...

En tout cas, je commence à me faire à l'idée que mon blog devrait continuer de suivre sa tangente actuelle, qui est: "je post quelque chose quand j'ai quelque chose d'intéressant à poster et puis si y'a pas de commentaires, bin tant pis."
J'ose seulement espérer qu'il y a quand même un ou deux curieux qui ont regardés.

Leif

14.9.06  
Anonymous Danaée said...

Moi, je ne commente pas systématiquement non plus. Pas comme toi! Tu sais d'ailleurs que tu as créé tout un remou et que des gens, pour ne pas dire ma soeur, étaient en train de chercher le livre écrit pas le "jumeau" du type qui a un nom pas possible?
Bref.

14.9.06  
Blogger El Fajita Libre said...

Meuh! Trop cool! Les auteurs québécois aussi se mettent à faire des blogs! Sorry si je suis un peu en retard, mais moi je découvre et je trouve ca pas mal cool! Surtout vous, Mr. Leif Tande, après avoir dévoré Morlac, puis William, oh joie de pouvoir en avoir plus! Et cela gratuitement, ce qui n'est pas sans me déplaire, et qui vaut largementévidemmentbiensûr un chtit commentaire! Voila qui est fait, maintenant penser à ajouter ce blog dans mes favoris et c'est parti! Un lecteur assidu de plus, un!

14.9.06  
Blogger Leif Tande said...

Hé, Danaée, j'ai vraiment pas pu m'empêcher de faire ce gag. Désolé! ;-)

M. Fajitas, J'ai bien aimé ton blog. Y'a de superbes photos. Et j'ai beaucoup joué au Naked trampoline :-)
Si tu as payé pour Morlac et William, tu en mérite encore plus alors deux autres pages des Pogues, ce soir, juste pour toi.

15.9.06  

Publier un commentaire

<< Home