lundi, septembre 04, 2006

Video-BD 5: Boys From County Hell 2













Suite des deux premières pages
Avis aux poètes qui pensent qu'on ne peut rhymer qu'en parlant de fleurs, on a droit ici à quelques jolies rhymes en vers, fabriquées avec de jolis jurons fort évocateurs.

Il m'a fallu beaucoup de temps avant de choisir cette chanson des Pogues. Je les connais toutes. Par coeur. Je les aime presques toutes. Il y en a tant que j'aurais pu illustrer que le choix n'en fut que plus difficile.

Pour quoi choisir celle là en particulier? Pour son histoire évocatrice. Pour les images qu'elle transporte. Pour son refrain simple et court mais récurent qui laissait voguer mon imagination: "And mother wake me early in the morning". Ça veut rien dire vraiment, mais en même temps ça peut être n'importe quoi. J'en ai fait le baromètre du protagoniste. Observez la case s'y rattachant, c'est de pire en pire à mesure que l'histoire progresse.

J'aurais vraiment aimé en illustrer d'autres, des chansons des Pogues. J'aimerais bien faire un album complet illustrant les textes de Shane McGowan. Ils sont si forts, vivants et racontent des histoire à la fois tristes et drôles (qui ne finissent pas toujours bien).

Par exemple, j'aurais bien voulu illustrer "Old Main Drag":

When I first came to London I was only sixteen
With a fiver in my pocket and my ole dancing bag
I went down to the dilly to check out the scene
And I soon ended up on the old main drag
There the he-males and the she-males paraded in style
And the old man with the money would flash you a smile
In the dark of an alley you'd work for a fiver
For a swift one off the wrist down on the old main drag
In the cold winter nights the old town it was chill
But there were boys in the cafes who'd give you cheap pills
If you didn't have the money you'd cajole or you'd beg
There was always lots of tuinol on the old main drag
One evening as I was lying down by Leicester Square
I was picked up by the coppers and kicked in the balls
Between the metal doors at Vine Street
I was beaten and mauled
And they ruined my good looks for the old main drag
In the tube station the old ones who were on the way out
Would dribble and vomit and grovel and shout
And the coppers would come along and push them about
And I wished I could escape from the old main drag
And now I'm lying here I've had too much booze
I've been shat on and spat on and raped and abused
I know that I am dying and I wish I could beg
For some money to take me from the old main drag


(Lyrics Copyright Shane McGowan)

2 Comments:

Anonymous Paul said...

Exactement le genre de type que je rencontrais à Londres ! les deux je parle ! Belles cases en plus! J,aime bien quand tu fais des vieux. Devine quoi, j'ai perdu ton message sur mon Blog!!!! ARRRG ! Même pas eu le temps de le lire !!AAAARG ! Si tu t'en rappelles shout moi ça du bord de Bloglodyte !

11.9.06  
Blogger Leif Tande said...

T'as perdu mon message? Si on te les donnes et que tu vas les égarer sur le net, c'est pas d'avance :-)
Bon, alors j'y retourne et en poste un nouveau (bien entendu, le contenu ne sera pas garanti 100%authentiquement pareil à l'ancien)

15.9.06  

Publier un commentaire

<< Home