jeudi, septembre 28, 2006

Danger Public, page 43.














Les plaisirs d'Internet
Un petit mot, en commençant, à propos du fameux "Control+S", ou de l'importance d'enregistrer ses choses (n'importe qui qui travaille avec un ordi comprendra).

Ça ne se fait pas vraiment sur un blog, de sauvegarder, à moins de le faire en format brouillon (mais je le fais jamais). L'alternative est de tout sélectionner "Control+A" et de copier "Control+C" une fois de temps en temps. Sinon, il m'arrive tout le temps de fermer ma page par erreur ou de planter Explorer (et Firefox!) pendant que j'écris. Dans ces cas là, y'a qu'à réouvrir une fenêtre Internet et coller le texte copié"Control+V" dans le nouveau message crée.

Honnêtement, il n'y a pas grand chose de plus difficile que de réécrire pour une deuxième fois la même chose quand on vient juste de perdre son texte et qu'il est 2h00 du matin.


Mais bon, je vous ai un peu négligés ces temps-ci, et je sens le besoin de me rattraper à vos yeux. De plus, pendant que je vous divertissaient avec mon Vidéo-BD des Pogues, je continuais hypocritement à avancer mon projet actuel sans vous en donner de nouvelles ou apperçus (coquin que je suis).

Des nouvelles, donc.
Comme je l'ai mentionné dans un message antérieur (allez voir les archives!) j'ai bien aimé représenter certaines portions fictives du récit grâce à des styles différents de dessin. En voici encore un exemple. Les deux images ci-haut sont bien évidemment la même page. Celle de gauche représente la planche telle quelle. Cette page a été crée exprès pour tirer parti de l'addition d'aplats gris (peut-être essaiera-t-on la bichromie, pour l'album, qui sait?). Or, la version originale de la planche est plutôt ordinaire, voire vide, come vous pouvez le constater.

Cependant, la version de droite représente la page telle que je me l'imaginais en la dessinant, créant des ombres grises et mettant l'emphase sur les "fleurs noires" parsemant les personnages. Est-ce que ça marche? C'est subjectif. J'en ai essayé une autre version où je laissais le tour de la page en blanc, mais je préfère cette version. Il faut travailler un peu plus pour tout y déchifrer, mais comme à ce stade-ci de l'histoire, on a déjà vu les protagoniste mourir plusieurs fois, ce sera pas trop casse-tête.

Pages 53 et 70


Voici maintenant la page 53, à gauche. Pour celle-ci, j'ai utilisé un minimum d'aplats gris, dans les deux cases du dessus seulement. J'ai essayé de griser l'ensemble du fond de la page. C'était pas mal car ça mettait vraiment l'accent sur la blancheur des trous ornant les protagonistes. Toutefois, ça annulait complètement l'effet de clair-obscur des deux cases du haut.

Quant à la page 70, il y a tellement de possibilités que celle que vous voyez sera sûrement pas celle de l'album. J'ai hésité longtemps avant de mettre du gris dans les cases 2 et 3. Peut-être n'y en aura-t-il pas du tout.

Je voulais faire un style "Sin City" à la Frank Miller, sauce Leif Tande. J'aime pas vraiment la fenêtre laissée blanche dans la case 2 et je me demande si la vitrine de la case 3 devrait pas demeurer blanche et le bonhomme devenir gris. J'hésite. Et je teste.


Cet album sera un beau cauchemard pour son éditeur, Jimmy Beaulieu, car j'y ai mis tout ce qu'il déteste le plus: des pages en bleed (avec pas de marges supplémentaires), des dessins à l'encre noire (à scanner en Bitmap) sur la même page que des gribouillis au crayon de plomb (à scanner en Grayscale!), etc. Je sens qu'il va m'aimer énormément ;oP

Suivi
Ah oui, laissez-moi au moins vous informer sur l'évolution du projet. J'avais mentionné dans le message du 25 Juillet dernier, que j'évaluais que Danger Public allait faire 100 pages et serait terminé le 18 octobre. J'avais tout faux. En fait il fera entre 80 et 82 pages et sera terminé cette semaine, donc en septembre. Évidemment, si j'avais eu à faire 20 pages de plus, je me serait arrangé pour terminer à la dates prévue. Ça aurait pas été loin du compte. Mais là, c'est presque terminé et ça me sied fort bien.

Pour l'instant, la page 76 est encrée et les pages 77 et 78 sont faites au brouillon. Je fais pas de crayonné, au plomb, je fonce direct à l'encre par dessus le brouillon au bleu, alors ce sera pas long que ces deux là seront terminées aussi.

Divers
En terminant, le 26 c'était la fête de 4 ans de mon plus vieux fiston. Incroyable! Dans moins d'un an il commencera la garderie. Il est tellement cool.

Le plus jeune a eu 1 an cet été et n'a de cesse d'évoluer. C'est fou ce qu'ils assimilent à cet âge. Il est trop mignon.

(et ma fantastique et ravissante copine aura 31 ans le 6 octobre, mais je vous ai rien dit, ok?)

Je les adore tous!

Allez, c'est tout pour ce soir. Je mettrai d'autres pages en ligne plus tard cette semaine.

Ciao.

6 Comments:

Blogger daniel plaisance said...

Bravo encore pour tes ruptures de ton graphique. Le traitement gris de ta page 43 donne l'impression d'assister à l'action en voyeur ou en espion. Un peu comme derrière une vitre. C'est comme si on voyait une scène du genre au cinéma avec un son assourdi. Je ne sais si c'est l'effet recherché mais ça ajoute une dimension supplémentaire à la lecture.
J'aime particulièrement ta page 53. Ça évoque le papier découpé ou des ombres chinoises. Et l'idée de faire cette page à marge perdue (et qui se poursuit sous les deux cases du haut) donne une intensité supplémentaire au blanc. Il devient lumineux. En fait, c'est comme si ce blanc devenait plus blanc que le blanc du papier. De la belle job!

28.9.06  
Blogger Dub said...

Hé Hé, on dirait que certain on de la difficulté à contenir leur enthousiasme. ;) Ça ma déjà fait la même chose, faut rester calme en tous temps avec blogger.

Maudite belle job Leif, peut-être suis je influencé par le thème, mais ça te va comme un gant cette effet clair-obscur.

La pages 53 & 70 sont des petits bijoux, touches y pu! ;)

Quand à la 43, j'aimais bien la version ligne, qui donnais un look "tracé scène de crime". J'aime également la version masse de gris, pour les raisons que tu as toi-même évoqué.

Je serais curieux de voir tes fleurs noires, avec un trou blanc au centre. On y verrais le trou de balle, et ça accentuerais, et le contraste, et l'effet fleurs. C'est ça la magie quand on commence ce type de BD contrastée, les possibilités sont infinies, faut juste savoir quand s'arrêter.

Quand à Jimmy, qu'il souffre sti! ;)
J'lui avais dit aussi d'engager des enfants Srilankais pour monter les livres, mais m'sieur voulait faire à sa tête. Je suis impatient de voir le produit terminer.
Sur ce, un salut amical à toute ta p'tite famille.

28.9.06  
Blogger El Fajita Libre said...

Retaper un message que l'on vient d'écrire.
Horreur.
Abjection.

La dernière fois, de rage, j'ai pas mis de nouvel article sur mon blog pendant une semaine.

Rage.

Mais merci de pas avoir fait comme moi.

28.9.06  
Anonymous Djief said...

Et un autre album de terminé cette semaine!!! Rien ne t'arrête mon Leif! Je suis particulièrement curieux de lire cette histoire, sachant que c'est à des années-lumières de ce que PhlppGrrd écrit d'habitude! Héhé!

Salut à toute la famille!

3.10.06  
Blogger Leif Tande said...

Daniel, les deux effets que tu décris, celui du gris conférant une distance, un effet voyeur, à la scène et l,effet papier découpé sur blanc sont pas mal ce que je désirais. Merci d'avoir su y voir.

Dub, merci de tes commentaires. Je vais tester le trou de balle pour accentuer l'effet fleur. C'est une bonne idée.

Hé Fajita, heureux de voir que je suis pas le seul à qui ça arrive! :-)

Djief... on est TRÈS loin de "Crayons de douleur", crois-moi!

4.10.06  
Anonymous Anonyme said...

I found FLOWER for your WOMEN Deliver flower



sponsored links phentermine

5.3.07  

Publier un commentaire

<< Home