dimanche, février 10, 2008

2 critiques, 1 lancement, 0 nouveau

LA PRESSE
En ce dimanche de février, où les nuages viennent encore un fois de déposer un épais manteau blanc dans mon entrée, deux nouvelles critiques de Danger Public nous arrivent. La première, dans La Presse, sous la plume de Stéphanie Morin. Voir au lien ci-dessous.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080210/CPARTS02/802100637/1059/CPARTS02

Stéphanie Morin semble presque avoir lu ce blog (ou mes pensées) car, dans son article, elle fait la belle part à Philippe, auteur de l'idée et du texte du récit, ce qui est fort justifié. Les scénaristes passent trop souvent dans l'ombre des dessinateurs, pourtant leur travail est primordial: combien de superbes livres, très finement dessinés avons-nous cessé de lire à la moitié tant l'histoire était prévisible, pauvre ou controuvée.

Sa comparaison à du Tarantino est osée: on compare allègrement les films à de la BD (malheureusement trop souvent pour les rabaisser) mais bien peu souvent la bande dessinée à son grand frère. Enfin, la comparaison concernait surtout le taux d'hémoglobine et, de ce côté, c'est fort à propos.

Un très bon article, donc.

BANGBANG
Une deuxième critique, celle-ci dans le BANGBANG du mois de janvier, a été soumise à mon attention par mon bon ami Charles, qui se fait trop rare par les temps qui courent.

BANGBANG est une revue gratuite, surtout axée musique, qu'on peut se procurer principalement dans les boutiques de musique et de livres, mais aussi dans certains resto et bars branchés sur la musique.

Cette critique n'est pas signée, mais l'auteur y apporte un bémol intéressant: il dit que le format du livre eût pu être plus petit sans que l'efficacité de la lecture n'en soit diminuée.


La dimension de reproduction ici est près de 100% de l'original. De plus, mon dessin est assez minimaliste pour limiter les trop petits détails. Et mes philactères sont tout de même d'une bonne grosseur. L'histoire aurait bien pu être imprimée dans un format plus petit... mais force est d'admettre que plusieurs fois, mon travail s'est retrouvé un peu coincé dans des formats trop petits où se perdaient subtilités et détails.
Toute critique ayant son revers, on m'a plusieurs fois parlé de cet album comme de celui où on pouvait enfin bien voir les images. Je trouve personellement que c'est bien, parfois, d'avoir l'espace pour faire respirer les dessins.

Alors, vous, qu'en pensez-vous?

Lancement
Courriel reçu en rapport au lancement du livre Histoire de la bande dessinée au Québec:

Vous êtes cordialement invités au lancement du livre Histoire de la bande dessinée au Québec de Mira Falardeau qui vient de paraître chez VLB Éditeur, le vendredi 15 février 2008 à partir de 17 heures 30 à la Librairie Pantoute du Vieux Québec, 1100, rue St-Jean.

Une occasion en or de se retrouver tous ensemble, anciens et nouveaux bédéistes ! Une invitation toute spéciale à nos amis bédéistes de Montréal : on a fait ça un vendredi pour que vous puissiez venir fêter avec nous et aussi profiter du Carnaval qui bat son plein !

Quant au reste
Janvier est déjà loin. Angoulême s'est encore une fois passé de ma présence et j'en suis toujours un peu plus peiné. Faire de la bande dessinée dans son sous-sol est une activité plaisante, mais comme toute forme d'expression, un des désir de l'auteur est de rencontrer son public, évidemment, mais aussi de rencontrer ses pairs.

Les salons et festivals québécois sont fantastique pour ce qui est de rencontrer le public et les amis bédéistes d'ici. Parfois, un ou deux auteurs européens se joignent à la fête et il est bon partager avec eux. Mais rien ne vaut la chance d'aller outremer, là où la BD est reine, et se payer une semaine d'excès bédéistiques.

Je m'ennuie un peu de placotter de tout et de rien avec des auteurs français, belges et suisses. J'ai bien hâte de retourner en Europe, pour un festival ou un salon de BD. Qui sait, à l'automne peut-être?

Mais alors, je fais quoi?

J'ai l'air de ne rien faire, ces temps-ci, et c'est partiellement vrai. J'ai quelques petits projets en chemin:

  • Un est au deux tiers terminé... mais je ne sais pas s'il vaut de l'être entièrement.
  • Un autre est terminé. Il n'a que les philactères de manquant... mais il est trop vieux et ne m'intéresse plus beaucoup.
  • Un autre en est à la centième page aujourd'hui... mais n'est pas voué à la publication. En tout cas, pas pour tout de suite... Vous verrez bien!
  • Deux autres mijottent dans mes circonvultions et n'aboutissent toujours pas sur le papier.
  • Et finalement, il y a un collectif dans l'air... mais les projets à plusieurs auteurs ont tendance à s'éterniser.

Alors, un album en 2008, me demandez-vous? Je ne saurais trop dire. On verra. «:-)

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Y'a toujours le Festival de Québec ! Tu vas y faire de belle rencontre, t'inquiètes.

T

11.2.08  
Blogger Leif Tande said...

Ah ça, "T", je me fie sur toi pour ça, n'est-ce pas?
Dis, n'est-il pas aussi question d'un festival à l'automne?
;-)

12.2.08  
Anonymous Francis Hervieux said...

Je suis l'auteur de la critique dans le Bang Bang. Une bête erreur de montage a dû faire sauter ma signature... Enfin! J'en assume le contenu pareil.

J'ai bien aimé la lecture de "Danger public", en passant. :-)

Francis Hervieux

28.2.08  

Publier un commentaire

<< Home