lundi, janvier 21, 2008

Une première critique!!!

Mensonge?
Bon, le titre est trompeur puisque Pierre-Luc "Wizzoh" Gagnon a pris tous les autre médias de vitesse et a pondu un papier à propos de Danger Public et Le Canard et le Loup dès le lendemain (ou presque) de la parution des albums. Parlez-moi d'un hyperactif du clavier! Il écrit plus vite que son ombre! C'est un peu l'éjaculateur précoce de la critique (hum... étrange métaphore!). Anyway, vous pouvez lire son article ici même:
http://dimanchematin.com/2007/11/18/le-canard-et-le-loup-et-danger-public-coup-double-pour-leif-tande/

Le Devoir
Mais voilà que M. Fabien Deglise, dans Le Devoir, s'y met lui aussi. Soyons francs, je lui dois une bière à Fabien. Au moins ça. Mais je ne pourrai jamais la lui offrir. Ce serait un conflit d'intérêt flagrant. Après, il ne pourrait plus, en toute conscience, écrire de façon neutre au sujet de mes BD. Alors si vous êtes pote avec M.Deglise, payez-lui donc quelques pintes et je vous rembourserai.

Je disais que je lui en dois une... en fait, je lui doit une bonne grosse caisse de 24. Vous savez comment c'est: On passe des soirées à ruminer des histoires dans sa tête. On passe des semaines à travailler dessus. On passe des mois à attendre que le livre soit publié et, souvent, des années à attendre que quelqu'un remarque notre travail. Alors quand ça arrive, ça fait p'ti velour.

Le parfum du succès
Oh, bien sûr, la BD ne donne pas de page couverture du cahier Littérature, de longues files d'attente ou de jolies admiratrices, ou, si oui, trop rarement. Ça on l'accepte assez vite (ou on deviens amer très très vite). Mais...

Mais il y a ce matin où, quelques mois après la parution du livre, tu reçois un mail t'annonçant qu'il y a un article sur l'album. Que la critique soit positive ou négative, peu importe, tant qu'on en parle! Juste ça, en soi, c'est un petit miracle.

Un miracle:
Quelqu'un, quelque part, a convaincu son chef de pupitre de sacrifier un espace de la page destinée à Marie Tremblay, Michel Laberge ou une autre grosse pointure du livre, pour jaser BD. Ça prends des couilles. Pire! Le mec ne parle pas du tome trente-douze de treize qui se vendra de toute façon à cent quatorze mille exemplaires minimum. Non. Il se risque à critiquer un album fait ici. Par des gars d'ici. Alors là, chapeau.

Chapeau surtout parceque ces deux mois là, ces deux mois de mise en marché et d'attente d'une réaction de la part des médias sont parfois lourds à porter. L'auteur se trouve dans un post-partum étrange où il a parfois l'impression que son labeur est futile, inutile, stérile, cénile (ça rime!). Ce qui l'empêche un peu de repartir sur un autre projet. Un peu comme si le deuil de la fin de l'album précédent n'était pas encore consommé.

Tour du chapeau
Hé bien chapeau à M. Deglise car c'est pas la première fois qu'il le fait, briser la glace, défoncer les barrières, ouvrir le chemin, dévierger le nouveau né (ouch... Une métaphore de trop!). Il le fait pas juste pour moi, évidemment (et heureusement), mais à chaque fois, dans mon cas, c'est le début de la rémission et le signal de départ d'un nouveau projet. D'autres articles suivront, peut-être, j'ose espérer, mais le premier est un baume appaisant.

Et maintenant quoi?
Ces temps-ci, je mijotte des trucs, mais avec deux albums parus simultanément, j'ai un peu dilapidé l'avance que j'avais. Je ne sais pas si je saurai pondre un album en 2008. J'ai des idées, c'est pas ça qui manque, mais ce sont tous des projets somme toute ambitieux, qui demandent temps et énergie. J'ai un peu des deux, mais pas en quantité phénoménale. Alors je vais prendre les choses comme elles viennent.

Premièrement, me rendre disponible pour faire la promo de Danger Public et Le Canard et le Loup. Alors si vous avez une librairie ou dirigez un festival, contactez-moi pour une séance de dédicace. Ce sera un plaisir pour moi de participer.

Deuxièmement, décider de quel projet sera le prochain. J'ai déjà plusieurs trucs en chantier, mais j'ai trop traîné à les faire et le tout demeure inachevé. Alors, commence-je quelque chose de nouveau ou finisse-je un truc déjà amorcé?

Troisièmement, j'ai un projet secret sur lequel je planche secrètement depuis quelques mois (hé oui, hihihi, je suis un petit cachotier!). Je n'ai aucune idée ce que ça va donner, mais je vous en reparlerai bientôt.

Blogue
Ahhh, ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit. Levez la main ceux qui sont contents de ne plus voir la photo de moi et Patrick Marleau s'enlaçant tendrement à L'Imaginaire?

Je me sens un homme nouveau en ce milieu de début d'année. Désolé pour ceux que j'ai laissé en plan et à qui je n'ai pas répondu récemment. Vous m'avez écrit de très beaux commentaires. Alors voilà j'y réponds:


Colin Zouvi a dit...
Bonjour Leif Tande! Je reviens du Salon du livre. En fait, je ne peux pas venir les jours où vous y êtes mais j'ai tout de même acheté "Danger Public" qui est le premier livre que je lis de vous. J'ai eu le temps de le terminer avant même d'arriver chez moi (en 30 min environ) car j'étais tout simplement cativé par l'imagination du livre. Je voulais démontrer mon admiration pour votre talent, votre humour et aussi pour le plaisir que l'on sent dans votre oeuvre. Je sais que vous avez du plaisir à écrire des livres et j'avais envie de vous dire que vous avez, justement pour cela, un réel talent et une marque inéffaçable dans mes coups de coeurs de B.d. Merci pour ce cadeau, c'est très inspirant.


M. Zouvi, merci à vous pour ce message enthousiaste. Le fait que vous ayez tout de même acheté mon livre et que vous l'ayez lu au volant me rends perplexe, mais le reste coule comme du miel dans mon oreille...

BSK a dit...
Je serais bien passé te voir dédicacer mais Montréal est à 8000 km de chez moi.


M. BSK, si tout ce que vous avez à m'offrir sont de piètre excuses à la "il y a l'Atlantique entre nous", etc, hé bien tant pis. ;-)

Wizzoh a dit...
Ce fût un plaisir de rencontrer ce pseudo-scandinave de Leif Tande au salon. J'ai dévoré les deux nouveaux albums en peu de temps aussi et j'ai bien aimé. Merci encore pour les dédicaces!


Un autre qui trouve que ça se lit trop vite. Merci Wizzoh. On se reverra bientôt!

Luigi a dit...
Salut mec Danger public... excellent album! j'ai vraiment adoré! merci pour la dédicace! on va peut-être se voir au sommet du jeu cette semaine, faut pas que je manque ta prestation! À plus!


Hé Luigi! Va donc te cacher en Asie, peureux! (Héhé! j'peux le baver, il est déjà parti!)

Danaée a dit...
Cher Leif, je te souhaite une très, très bonne année 2008! On a sauté ton lancement, et c'est une honte (mais nous avions une bonne raison, tu t'en doutes...) on se reprend pour la dédicace, c'est certain. Dis donc: tu ne nous avais pas dit que ton nom figurait sur la fresque peinte sur le mur arrière de la Bibliothèque Gabrielle Roy? J'ai été bien émue de voir ça, il y a quelques jours. Je suis bien fière pour toi. Tu fais partie des murs de Québec, maintenant! Wow! Bisous à toute ta tribu! À très bientôt, j'espère!


Bonne année à toi aussi, Danaée, et à ton ex-pouilleux de copain aussi (il a vraiment l'air propre avec son nouveau look. On peut plus deviner qu'il vient de Saint-Jérôme!) Oui, mon nom figure sur la fresque de la bibliothèque Gabrielle-Roy. Faute d'orthographe incluse. Mais c'est l'intention qui compte, non?
Hé, j'ai lu concernant ton futur bouquin! WOW! Je suis l'ami d'une vraie auteure de littérature sérieuse (pas juste de la bédé là ;-P) Je suis super content pour toi. Passe le bonjour à tes hommes et il faut se voir avant le 401ème, ok?

Bon, voilà. Ça fait pas mal le tour. Si j'ai oublié quelqu'un, c'est que je ne vous l'ai jamais dit mais je vous déteste secrètement parce que vous êtes trop paranoïaque. Enfin... soit ça ou j'ai été distrait. À vous de choisir... :-)

3 Comments:

Anonymous Wizzoh said...

Eh ben, tu t'absentes longtemps de ton Blog, mes tes entrées font un tour d'horizon assez complet! Merci d'avoir "pluggé" ma critique. Un article, c'est comme un livre, si ce n'est pas lu, ça sert à rien!

D'autre part, je suis très fier d'être officiellement l'éjaculateur précoce de la critique. Tant que ça demeure "de la critique" :P J'aime écrire à froid, sans trop prendre de recul. Ça permet de livrer un commentaire vif sur ce que l'on vient de dévorer. Enfin, à mon avis!

22.1.08  
Anonymous Symbiose1 said...

Moi je suggère un retour chez Jiixx, si les propriétaires le veulent bien évidemment :-) Ça me donnera l'occasion d'avoir un autre album dédicacé, et surtout, d'avoir le plaisir de te relire à nouveau!

22.1.08  
Blogger Leif Tande said...

Wizzoh, vive les critiques à vif. (tant que c'est que les critiques qui le sont...) :-)

Symbiose1 J'ai déjà tendu la perche aux Jiixiens, mais n'ai pas encore eu de réponse. Peut-être que si certaines Saguenéennes (je ne nommerai pas de noms) mettaient de la pression... :-) On sait jamais!

23.1.08  

Publier un commentaire

<< Home