vendredi, juin 23, 2006

Bienvenue aux femmes
















Des lamentations...
Je vais commencer cette évocation du lancement de mercredi soir en m'excusant et en demandant pardon auprès de vous tous.

  • Pardon aux amis présents: j'ai dû quitter les festivités pendant 30 minutes pour aller chercher mes enfants à la garderie. Vous étiez là pour moi, moi j'étais absent!
  • Puis pardon à Jimmy: je n'ai pas été aussi présent à la table des dédicaces que j'aurais dû, devant m'occuper de mes deux petits monstres en attendant les renforts.
  • Pardon à Raphaëlle que j'ai ensuite laissé seule avec des mômes surexcités pendant que je dédicaçait les "William" de mes amis. Que ferais-je sans toi, mon amour?
  • Ensuite, pardon à tous pour avoir dû partir relativement tôt, sans avoir pu parler ou rencontrer tout le monde, parce que mes deux bambins (et ma copine) commençaient à être un peu fatigués et avaient faim. Je n'ai jamais beaucoup sacrifié mon plaisir au dépend de la famille, mais c'est quelque chose que je devrai faire de plus en plus désormais.
  • Désolé d'avoir pris tant de temps avant de parler à Christophe. Je te snobais pas, je voulais juste pas te déranger pendant ton entrevue avec Antoine. Et je croyais rester plus tard pour avoir la chance de discuter plus à fond, mais ce ne fut pas le cas.
  • Pardon à Pascal Girard: dans la tournmente, j'ai oublié de prendre mon exemplaire de ton livre (je me suis fait disputer par ma copine qui a aussi hâte de le lire que moi!). J'espère que quelqu'un me le garde au frais!
  • Finalement, un gros pardon à Sébastien Trahan que j'ai trahi 2 fois plutôt qu'une: en oubliant les animations et en ayant pas pu revenir plus tard en soirée pour voir la performance de son groupe , Anobj.
La soirée.
Quant à la soirée elle-même, votre présence et votre enthousiasme a fait de l'événement un agréable succès. La présence de nombreux amis, copains, copines, confrères et consoeurs a rendu la soirée fort plaisante. J'espère que l'album "William" saura vous plaire.

Item de collection!
Pour ceux qui ont acheté l'album ce soir là, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous.
La bonne nouvelle est que vous possédez et lirez cet album en grande avant-première. Le livre ne sera pas disponible en magasin avant la fin de juillet. Pourquoi? Parceque Jimmy Beaulieu a réussi à faire imprimer 40 exemplaire en vitesse afin de les avoir à temps pour le lancement. La balance des albums n'est donc pas encore en production. Ce qui fait que votre exemplaire est un item de collection! Une espèce de pré-première-édition spéciale. Ceux qui l'ont fait dédicacer pourront donc le revendre à gros prix sur e-bay (dans 40 ans... mettons).
Et maintenant la mauvaise nouvelle: pour réussir à imprimer ces albums si rapidement, l'imprimeur a dû mettre une colle de bonne qualité, mais moins bonne (malheureusement) que celle qui assemblera les albums à venir. Soyez donc gentils lors de la manipulation de ces rares et précieux items ;-)

Conclusion
N'hésitez surtout pas à me faire part de vos commentaires concernant l'album, et souvenez-vous que s'ils sont négatifs, je suis "Dieu" sur ce blog. À tous, encore merci. Je vous laisse maintenant pour aller écouter le match France-Togo. À plus.

5 Comments:

Blogger pascal said...

Ne t'inquiète pas j'ai donné ta copie à Pierre Girard qui va la donner à ta copine (il m'a dit qu'il travaillait au même endroit....j'espère que c'est vrai! haha)

Sinon, j'ai bien aimé "William". C'est peut-être mon préféré de tes livres. Il est très attachant ce petit bonhomme!

23.6.06  
Blogger Leif Tande said...

Merci dans les deux
cas Pascal. PisHier
travaille effectivement
avec Raphaëlle et lui a
déjà remis le livre.Ouf!
Pour ce qui est d'être attachant,
Je me fie à toi. Moi, je m'attache
jamais à mes personnages car ils
ont la mauvaise habitude de passer
l'arme à gauche sans prévenir!

24.6.06  
Blogger pascal said...

hahaha je m'en doutais

Ils sont attachants mais faut pas s'attacher sinon on va avoir pas mal de deuils à faire en refermant tes livres!

24.6.06  
Anonymous Paul said...

Pardon aussi de mettre éclipsé sans pouvoir discuter un ti-peu, ma main était aussi tirée vers le bas pas Raphaël, mon fiston, qui ne rêvait que d'une chose; lire le dernier Donjon et remplir son ventre de malbouffe !

5.7.06  
Anonymous SylvieCha said...

Mouais cousin, à parcourir ton blogue, on se dit que - en plus de faire dans la BD- tu peux faire dans la littérature n"importe quand !
Plaiésant* à lire!
;-)

Salutations!
la cousine de passage à Québec!

(et sa soeur, qui lit derrière son épaule!)
P.S. Bromont, là...me semble que c'est pas mal collé sur Sherbrooke....hum?

16.7.06  

Publier un commentaire

<< Home