mercredi, février 11, 2009

Retour d'Europe.

Angoulême 2009
Me voilà de retour d'Angoulême. Depuis déjà quelques jours. Une semaine en fait. Mais je subis le petit post-partum de l'après festival, ce petit spleen qui suit inévitablement tous les festivals. Sauf qu'après Angoulême, qui en est un titanesque de festival, le spleen fesse plus fort. C'est étrange... c'est comme un espèce de mélange de béatitude, d'accomplissement, de fébrilité créative dilué avec un soupçon de désespoir et de lassitude. Comme si, de voir l'ampleur que peut avoir le monde de la bande dessinée là-bas était extrêmement stimulant et profondément désespérant à la fois. En tout cas, voilà mon état d'esprit en ce moment.

Et là-bas? Hé bien ce fut incroyable. Quelle fête incommensurable de la BD! C'est vraiment un incontournable. J'en profite donc pour saluer tous mes amis bédéistes européens que j'ai laissé là-bas, particulièrement Jonathan et David qui m'ont rendu un fier service.

Aussi, un beau bonjour aux amis de 6 Pieds Sous Terre avec qui j'ai mangé, bu et joué au billard; PGL avec qui j'ai bien bu et mangé; aux Requins Marteaux qui m'ont bien fait boire et rire, comme toujours; à Atrabile, nos voisin de table; aux Employé du Moi, et à nos sushis; à Treize Étrange que j'ai enfin retrouvé; aux incontournables de l'Association; et à Diantre et Marc, mon "frère jumeau d'esprit" Belge! Et tous les autres que j'oublie, évidemment.

Surtout, merci énormément à mes éditeurs, Fred et Martin de La Pastèque, pour tout: l'hébergement, les excellents soupers aux restos, les halluciantes bouteilles de vin et, surtout, merci d'éditer de si beaux et bons livres.

Anecdote. Sur mon badge, il était écrit:
"Leif Tande - La Pastèque - Professionnel".
Je me suis plus souvent fait apostropher par des gens qui me croyaient éditeur de La Pastèque, au sujet de l'excellence et la beauté de l'ensemble de leur livres plutôt qu'en tant qu'auteur. C'est tout dire!

Évidemment, le retour d'Angoulême veut dire plusieurs choses aussi: retour au travail, omniprésence de la famille, revenir à la solitude du studio au sous-sol, continuer de plancher sur les projets en cours. Hé oui, le train-train quotidien quoi! Allez, l'état des choses:


Allez hop! Au boulot!
Au bureau, de grands changements s'en viennent. C'est très excitant. J'ai bien hâte de voir ce que l'avenir nous réserve.

La famille
Une semaine sans la famille, c'est juste assez pour se rendre compte qu'on s'est vraiment ennuyé de côtoyer sa conjointe. Et pour se rendre compte qu'on ne s'habituera probablement plus jamais à la tranquillité de ne pas côtoyer ses enfants. J'imagine que c'est là le vrai défi à relever lorsque les enfants quittent le nid familial: l'acouphène qui vient irrémédiablement après leur départ. Le bruit de néon qui emplit l'air en leur absence. Malgré les foules dans les bulles d'Angoulême, les soirées arrosées au Chat Noir et au Mercure, les discussions autour des bonnes tables et le tintamarre cacophonique de Paris, ce n'est qu'une fois dans l'auto, avec les petits monstres, qu'on se rend compte d'à quel point la vie dans les vieux pays est profondément tranquille et sereine...
;-)


Les Projets
À part trimballer des exemplaires de CONVERS(at)ION pour les montrer aux amis, je planche sur quelques projets en ce moment.

1- J'ai reçu les corrections pour MOLÉCULE. 366 pages de fôtes d'aurthografes à corriger. Additionnez le tout aux corrections visuelles sus-mentionnées dans un post précédent et vous avez une occupation du temps assez intense.

2- Je continue la pré-production de LA MORT MALHEUREUSE. C'est un livre qui me tient à coeur et je travaille présentement à faire une lecture détaillée de mon scénario, tout en effectuant un layout rapide et approximatif des pages, histoire de voir quelle ampleur aura le livre. Les dialogues ne sont pas encore déterminés, juste les grandes lignes, les actions et les lieux où se dérouleront les scènes. Dès que MOLÉCULE est terminé, ce livre entrera en production.

3- RÉDEMPTION est en pause, pour l'instant. J'y reviendrai une fois LA MORT terminée.


Hé bien voilà. Plus de détails et d'images d'ici peu.
Et rendez-vous bientôt au festival de BD de Québec.

5 Comments:

Blogger Laurent Boutin said...

On peut réserver une copie de CONVERS(at)ION, s'il t'en reste ?

13.2.09  
Blogger Leif Tande said...

Il en reste. Pas de soucis. :-)

15.2.09  
Blogger Danaée said...

Contente de te relire et de voir que tu as apprécié ta virée à Angoulême!

Touchante réflexion sur les enfants. J'appréhende aussi parfois ce silence, lorsqu'un jour ils seront partis faire leur vie, détachée de la nôtre. M'enfin. Profitons du moment présent et des tumultueux voyages en voiture, les chicanes entre frères... (musique!)

On se croise bientôt, j'espère?

Bon boulot dans tes corrections!

15.2.09  
Blogger Valérie Morency said...

Haaaaaaaaaa!!!
Je veux y aller à Angoulême, l'année provhaine! J'peux même porter tes valises si tu veux!

:D

15.2.09  
Blogger Leif Tande said...

@Danaée,
Comment va?

Comme tu dis, il faut apprécier la cacophonie et le tumulte de nos jeunes garçons (car toi aussi tu en as deux) avec patience et maux de tête. Le temps passe si vite.

J'espère bien qu'on va se croiser bientôt. Passe le bonjour à toute la famille. Et merci pour les encouragements concernant la correction.
Tu sais ce que c'est ;-)

@Val
Angoulême n'attends que toi. J'espère bien y retourner l'an prochain, alors continue de dessiner et de faire tes BDs si hilarantes et... qui sait?

18.2.09  

Publier un commentaire

<< Home